Compte-rendu de la réunion n°3 du F.S.E

Jeudi  21 avril 2016

Ouverture de la réunion à 12h45

Présents :

Professeurs et CPE : Mme Niango  ; Mr Journeaux 

Elèves :  Mr Kabore K ; Mr Hwang H ; Mr Malagiy P; Melle KaboreA

Ordre du jour:

  •  Bilan du bal du samedi 16 avril:

Est présentée le bilan financier du bal des élèves qui laisse apparaître une perte de 280 000 cfa. 

Est rappelé que le bal n’est jamais bénéficiaire mais que le déficit, plus important cette année d’environ 200 000 cfa, est dû en partie :

  1. A la prise en charge, au niveau de la sécurité, de 5 policiers supplémentaires par rapport à l’année dernière (surcoût de 50 000 cfa) et d’une tarification essence (30 000 cfa) et communication (10 000 cfa).
  2. A la location d’un jeu de lumière (surcoût : 40 000 cfa). Suite aux réactions très positives de nombreux élèves quant à l’utilisation de ce jeu de lumière plutôt que des spots du lycée, une élève propose au FSE d’en acheter un jeu ce qui est entériné.
  3. A l’augmentation de la prime de participation des 6 atos présents (surcoût : 30 000 cfa).
  4. A la baisse de la partie reversée au FSE sur la nourriture - 100 cfa au lieu de 200 cfa par ticket nourriture - (surcoût :18 000 cfa).
  • Gestion des clubs :

Le FSE souligne le peu de clubs proposés à l’école (et donc une rentrée d’argent, par le biais des adhésions, restreinte) 

malgré l’ouverture du nouveau club humanitaire. Les causes en sont les nombreuses activités sportives proposées par 

l’Association Sportive et la difficulté à trouver des professeurs voulant bénévolement assurer le suivi d’un club.

Un élève demande si l’on peut faire appel à des intervenants extérieurs qui seraient prêts à venir conduire un club bénévolement (cela serait le cas pour l’ouverture d’un club « programmation en sciences »). La question sera posée à l’administration.

Il est rappelé qu’un deuxième « stammtisch » (rencontre des élèves germanophones de l’école), pour lequel le FSE participe au financement des collations, pourrait se tenir d’ici la fin de l’année.

Il est rappelé que les deux dépenses exceptionnelles du FSE cette année -l’achat d’une lunette astronomique et d’un humidificateur  pour le foyer- pourrait entraîner  un bilan financier général négatif sur l’année 2015-2016 même s’il n’y a pas encore eu la Nuit Culturelle et les photos de classe qui sont les deux plus grosses rentrées d’argent du FSE.

Est rappelé que le FSE n’a pas pour but d’être lucratif et que sa trésorerie lui permet d’envisager un bilan négatif plusieurs années de suite. Sans dépenses exceptionnelles, le bilan de chaque année est largement équilibré.

Conférences :

Après la première conférences au mois de janvier 2016 : « le rôle du Mogho Naba » (coût : 100 000 cfa, présence d’une vingtaine de personnes) et du fait de la difficulté pour monsieur Ouedraogo de trouver un intervenant pour la deuxième conférence prévue « Les énergies nouvelles au Burkina-Faso et les conséquences de la COP21 sur le pays », il est acté de l’arrêt de cette manifestation pour cette année.

  • Nuit Culturelle :

Pour la Nuit  Culturelle, qui aura lieu le samedi 28 mai, l’idée d’une tombola est abandonnée mais l’idée des  «enveloppes surprises », au prix de 200 cfa, est actée. Melle Kabore s’occupera des achats des petits lots, Mr Kabore de la rédaction des blagues introduites dans certaines enveloppes et Mr Journeaux de l’obtention de  repas gratuits dans certains restaurants.

Le prix d’une entrée à 1000 cfa  est voté (et non plus un prix de 1500 cfa avec une boisson gratuite)

Fin de la réunion à 13h30